Plongeur III SSN-595 - Historique

Plongeur III SSN-595 - Historique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Plongeur III SSN-595

Plongeur III

(SSN-595 : dp. 3 700 (surf.), 4 300 (subm.); 1. 278'6"; n. 31'8"; B. 20+ k.; cpl. 100; a. 4 tt.; cl. batteuse)

Le troisième plongeur (SSN-595) a été autorisé en tant que SSGN mais a été déposé en tant que SSN le 2 mars 1960 au chantier naval de Mare Island, Vallejo, Californie ; lancé le 9 décembre 1961; parrainé par Mme Clinton P. Anderson; et commandé à Mare Island le 21 novembre 1962, Comdr. William M. Adams aux commandes.

Après un voyage à Puget Sound le 27 novembre pour tester des tubes lance-torpilles et du matériel sonore, le plongeur a quitté l'île de Mare le 5 janvier 1963 pour se rendre à Pearl Harbor. Le plongeur a ensuite été homeported à Mare Island et a été utilisé pour tester les performances du sonar et du système de conduite de tir. En avril, il a changé de port d'attache pour Pearl Harbor, où il est devenu le navire amiral du ComSubDiv 71, le 1er avril.

Continuant dans une capacité de test, Plunger a évalué la classe la plus avancée de sous-marins d'attaque nucléaire. Opérant au large de la côte ouest des États-Unis au printemps et en été, il s'est rendu à Wake Island le 15 septembre 1964 pour le tir de missiles d'évaluation opérationnelle SubRon.

À nouveau à Pearl Harbor en janvier 1965, le plongeur a été invité à démontrer la capacité du dernier système d'armes ASW de la Marine au Dr Donald Hornig, assistant spécial du président pour la Seienee et la Teehnologie. À Wake Island en mai, Plunger a participé au C/S-17, le SubRon Qperational Training Test. En septembre, il s'est préparé au déploiement du WestPac, qui s'est poursuivi jusqu'au milieu de 1966. Au cours de ce déploiement, le plongeur a mené des exercices d'évaluation du sonar AN/SQS-36 et a voyagé aussi loin à l'est qu'Okinawa et la baie de Subic. Elle a également mené des exercices ASW et exécuté des levés océanographiques et portuaires.

À Pearl Harbor avec le SubRon 7 en 1967, le plongeur a opéré pour améliorer la préparation ASW de la flotte du Pacifique; du 6 au 22 mars, elle a participé à des exercices ASW et a continué plus tard dans le travail de formation de type avancé. Pendant les périodes d'inport à Pearl Harbor, Plunger a fourni des services au programme de formation de la flotte Pearl Harbor. Portant son domicile à Puget Sound les 6 derniers mois de 1967, Plunger retourna à Pearl Harbor le 1er février 1968.

L'USS Plunger a subi une refonte à Bremerton de 1980 à 1982 et a reçu plusieurs modernisations, dont le système de sonar BQQ-5. Elle est revenue à San Diego après des essais en mer en 1983. Elle a été déployée à Westpac de janvier à juin 1984 en participant à deux longues opérations pendant le déploiement. Elle a été impliquée dans une collision avec un cargo au large de la Californie du Sud alors qu'elle atteignait la profondeur du périscope au début de 1985, ce qui a endommagé des parties de son arc et du dôme du sonar. Ces réparations ont nécessité une cale sèche imprévue au printemps 1985.

En 1986, le Plunger a remporté le Marjorie Sterrett Battleship Fund Award, devenant le premier navire de guerre à remporter à la fois les prix Sterrett et Arleigh Burke. Cette année aussi, Plunger a effectué un autre déploiement dans le Pacifique occidental, faisant des escales à Yokosuka, au Japon et à Subic Bay aux Philippines, ainsi qu'une visite à Hong Kong en tant que port de liberté. Au cours du WestPac Plunger de 1986, le plongeur a participé à des exercices navals avec des navires des États-Unis, du Japon et d'autres pays, ainsi qu'à une "opération spéciale" de dix semaines, pour laquelle il a reçu la mention élogieuse de l'unité méritoire. Après son retour du WestPac, le plongeur a mené des opérations normales dans la zone opérationnelle de SoCal pendant plusieurs mois.

Les années suivantes ont vu un certain nombre d'autres réalisations - Plunger a été reconnu pour son excellence dans pratiquement toutes les inspections majeures et a remporté le prix Battle Efficiency (le très convoité « Battle E ») pour sa préparation globale au combat. Bien que vieillissant, Plunger a maintenu un calendrier opérationnel épuisant, passant plus de 60% de son temps en mer et ne manquant jamais une période de navigation programmée - un record que de nombreux sous-marins beaucoup plus récents n'ont pas pu égaler.

Plunger a effectué son dernier déploiement WestPac en 1988, visitant le Japon et les Philippines ainsi que Guam et Chinhae, en Corée du Sud (et effectuant des escales à Okinawa et Hong Kong) et menant une autre "opération spéciale" de deux mois qui lui a valu une unité de la marine. Recommandation. Ce WestPac a été suivi d'une autre période assez intense d'opérations de routine au départ de San Diego et, en décembre 1988, le départ pour sa dernière "opération spéciale" - cette fois en gardant son équipage en mer pour Noël, le jour de l'An et (à la déception de l'équipage) Super Bowl dimanche. Cette opération spéciale s'est terminée lorsque le plongeur a terminé son examen final de sauvegarde des réacteurs opérationnels (qu'il a réussi avec brio) et a donné à son équipage une R&R bien méritée à Pearl Harbor à Hawaii.

De retour au port d'attache, le Plunger a été désactivé (sous le commandement de William Large), en service, le 10 février 1989, désarmé le 3 janvier 1990 et rayé du Navy Register le 2 février suivant. Ex-Plunger est entré dans le programme de recyclage des navires et sous-marins à propulsion nucléaire à Bremerton, Washington, le 5 janvier 1995 et le 8 mars 1996 a cessé d'exister.

Au moment de la mise hors service, le plongeur a été noté par le San Diego Tribune comme étant le sous-marin le plus décoré de la flotte du Pacifique et c'était le navire de guerre le plus décoré de San Diego. Au cours de son histoire, Plunger a reçu quatre distinctions d'unité de la Marine ainsi que plusieurs distinctions d'unité méritoire, efficacité au combat et autres récompenses. Et au moment de sa retraite, le plongeur était le seul sous-marin à remporter le prix Arleigh Burke (en 1969 sous le commandement du commandant Nils Thunman).


Le joueur audacieux détenait toutes les cartes - L'héritage du plongeur

Je voulais terminer le Mois du sous-marin (avril 2020) avec une histoire classique et un hommage à l'un des sous-marins les plus décorés de la guerre froide au moment de sa retraite. Depuis les premiers jours de l'expérimentation en tant que petit navire à vapeur jusqu'à l'énergie nucléaire efficace qui a propulsé sa génération la plus récente, Piston a été à la hauteur de son nom de Daring Gambler. Comme vous le lirez, en matière de systèmes de propulsion, ce joueur aurait toutes les cartes en main.

Un début ignoble. LANCEMENT DU PREMIER PLONGEUR

Un torpilleur sous-marin glisse sur les chemins.

Roule violemment et donne aux hommes sur la superstructure un esquive.

Le deuxième poisson d'acier des Pays-Bas sera bientôt prêt pour la guerre moderne.

BALTIMORE, MD, 7 août – Au milieu d'un vacarme d'acclamations et de sifflets à vapeur hurlants, le torpilleur du sous-marin hollandais Plunger a glissé sur les voies de la Columbian Iron Works à midi aujourd'hui. Lorsqu'elle heurta l'eau, elle roula violemment d'un côté à l'autre, et les hommes sur sa superstructure, qui s'étaient portés volontaires pour l'accompagner lors de son premier plongeon, se cramponnèrent au mât, qui portait les étoiles et les rayures et le cric de la marine. ”

Plusieurs femmes ont crié de peur, mais après une seconde ou deux, le poisson d'acier s'est lentement redressé et s'est reposé avec environ un tiers de son corps au-dessus de la ligne de flottaison. Sur une plate-forme érigée à côté de la proue bâbord se tenaient Miss Ernestine Wardwell et son père, le colonel Wardwell. Dans sa main droite, Mlle Wardwell tenait une bouteille de champagne décorée de rubans aux couleurs du National et du Maryland. Au moment où le navire a bougé, elle a brisé la bouteille contre la proue et a dit: "Je te baptise Plongeur."

Une acclamation s'éleva de l'assemblée qui, depuis une heure, affluait par la porte de la ferronnerie. Puis tout à terre et à flot dans le quartier qui possédait un sifflet à vapeur le souffla en hommage à l'étrange nouvel engin. Le remorqueur Mohawk attendait dans le ruisseau et a remorqué le Plunger jusqu'à l'usine. W. O. Beckenbaugh monta alors sur une estrade et chanta des vers composés pour l'occasion. Le premier était au Plunger, le second à William Malster, président de Columbian Iron Works, et le troisième à John P. Holland, l'inventeur du bateau. Le Plunger n'est pas considéré aussi efficace que le Holland, lancé à Elizabeth, N.J., au printemps dernier. Elle ne peut utiliser que des torpilles de deux tubes dans son arc en temps de guerre. Le Holland a non seulement un tube lance-torpilles à l'avant, mais un canon aérien à l'avant et un sous-marin à l'arrière. Le Plunger est simplement un torpilleur sous-marin. Le Holland peut se battre de la manière la plus destructrice probablement lorsqu'il court à la surface, étant capable de lancer des cartouches de dynamite dans les airs sur un mile ou plus.

Le plongeur, le premier torpilleur sous-marin à être construit pour la Marine, a été autorisé par le Congrès le 3 mars 1893, un contrat pour sa construction a été attribué à Holland Torpedo Boat Co. le 13 mars 1895. Cependant, le bateau et le contrat ont été annulés en avril 1900 .

Le défaut du premier plongeur était une caractéristique de conception qui avait été insérée par la marine. Fumer.

Une petite chaudière nécessitant tous les équipements associés (dont une cheminée pliable) assurait la force motrice en cours de surface.

Extrait d'un article de journal contemporain sur le bateau : La première partie de la course immergée est faite avec de la vapeur, mais en une minute environ, la pression dans la chaudière est épuisée et la température fortement réduite. La vapeur est alors coupée. La grosse dynamo a démarré et les embrayages à friction sur les arbres à vis du moteur se sont ouverts. Le navire peut alors procéder à la course immergée avec l'énergie provenant des batteries d'accumulateurs.

En 1900, il était évident pour tous que la puissance de la vapeur sur le plongeur était un non-démarreur. Ainsi, en avril, juste au moment où la Marine signait le contrat pour le Holland Boat, le premier plongeur a été radié comme un autre échec.

Le prochain chapitre : Plongeur I (sous-marin torpilleur n° 2) 1903-1921

Un impact présidentiel

(De la page du patrimoine de la marine)

(Sous-marin Torpedo Boat No. 2: déplacement 107 longueur 63󈧎” faisceau 11󈧏” tirant d'eau 10𔄁″ vitesse 8 nœuds (surface), 7 nœuds (immergé) complément 7 armement 1 classe de tube lance-torpilles de 18 pouces Piston)

Piston (Submarine Torpedo Boat No. 2) a été posé le 21 mai 1901 à Elizabethport, NJ, par le chantier naval Crescent de Lewis Nixon, un sous-traitant de la John P. Holland Torpedo Boat Co. de New York lancé le 1er février 1902 parrainé par Mlle Ernestine Wardwell de Baltimore, Maryland et commissionnée au chantier de la Holland Company à New Suffolk, Long Island, NY, le 19 septembre 1903, sous le commandement du lieutenant Charles P. Nelson.

Affecté à la Naval Torpedo Station, Newport, R.I., pour des travaux expérimentaux sur les torpilles, Piston exploité localement à partir de cette installation pendant les deux années suivantes, une période de temps interrompue uniquement par une révision au chantier hollandais de New Suffolk entre mars et novembre 1904. En plus de tester les machines, l'armement et la tactique, le torpilleur sous-marin a également servi de navire-école pour les équipages des nouveaux submersibles sortant des chantiers du constructeur.

En août 1905, Piston a subi deux semaines d'entretien avant de dégager le chantier le 22 août, remorqué par le remorqueur Apache, à destination d'Oyster Bay, où elle mènerait des essais près de la maison du président Theodore Roosevelt. À son arrivée cet après-midi-là, le torpilleur sous-marin s'est amarré à côté du remorqueur et s'est préparé à une visite du chef de l'exécutif. Son équipage a nettoyé activement toutes les stations et a peint l'extérieur du bateau.

Le lendemain matin, sous un ciel gris plombé, Piston a chargé ses batteries, puis s'est mis en route et a effectué une série de cinq courtes plongées avant de revenir à côté Apache pour recharger les batteries pendant trois heures et demie. A 15h30. cet après-midi-là, le président est monté à bord Piston, qui s'est arrêté dans la baie et a effectué une série de plongées avant de revenir s'amarrer près du remorqueur près de deux heures plus tard. Roosevelt a passé presque une autre heure à bord du sous-marin avant de débarquer.

Le voyage roman de Roosevelt a suscité beaucoup d'intérêt. Le 6 septembre, le président écrivait d'Oyster Bay à Hermann Speck von Steinberg : Piston. J'y suis allé principalement parce que je n'aimais pas que les officiers et les hommes de troupe pensent que je voulais qu'ils essaient des choses que j'étais réticent à essayer moi-même. Je pense qu'on peut faire beaucoup avec ces sous-marins, même s'il y a toujours le danger que les gens se laissent emporter par l'idée et pensent qu'ils peuvent être plus utiles qu'ils ne pourraient l'être. jamais de sa vie il n'avait connu une journée aussi divertissante. . . ni tant de plaisir en si peu d'heures. . . .”

Désarmé le 3 novembre 1905, Piston est resté inactif jusqu'à sa remise en service le 23 février 1907, sous le commandement du lieutenant Guy W. S. Castle. Le 7 mars 1907, il est affecté à la première flottille de sous-marins, basée au New York Navy Yard, rejoignant les navires jumeaux Marsouin (Torpilleur sous-marin n° 7) et Requin (Torpilleur sous-marin n° 8). Le 3 mai 1909, Ens. Chester W. Nimitz, le futur amiral de la flotte « qui dira plus tard qu'il considérait les sous-marins de l'époque comme un croisement entre un fantasme de Jules Verne et une baleine à bosse » a pris le commandement de Plongeur. En septembre, le torpilleur sous-marin s'est rendu à New York pour participer aux célébrations de Hudson-Fulton.

Réaffecté au Charleston (S.C.) Navy Yard, Piston atteint ce port le 24 octobre 1909 et amarré le long de la canonnière Castine, le navire-mère de la flotte sous-marine de l'Atlantique. Peu de temps après, Castine’s médecin-chef, assistant-chirurgien Micajah Boland, inspecté Piston et deux autres torpilleurs sous-marins. Son rapport décrivait graphiquement les conditions de vie sur ces bateaux.

Il a trouvé “. . . leur état sanitaire était loin d'être satisfaisant, malgré le fait qu'ils n'avaient été en mer qu'environ quarante-cinq heures.

« Un officier et un équipage de 10 ou 12 hommes, poursuit-il, vivaient, c'est-à-dire dormaient, cuisinaient, mangeaient et répondaient aux appels de la nature à bord de chacun de ces bateaux en plus d'accomplir leurs tâches. devoir les naviguer. Étant petits, ils tanguent et roulent considérablement dans une mer lisse, et environ la moitié de l'équipage a le mal de mer, en grande partie à cause de l'air vicié dans les bateaux lorsque la mer est modérément agitée, pratiquement tout l'équipage a le mal de mer. La nourriture doit être transportée dans des caisses et, lors de la préparation d'une croisière de plusieurs jours, crampes beaucoup le bateau déjà surpeuplé, même les viandes cuites se gâtent rapidement, augmentant la saleté de l'air et l'utilisation des toilettes, qui ne sont que grillagées. éteint, ajoute à l'odeur désagréable. Les petits fourneaux électriques dont les bateaux sont fournis ne peuvent pas fournir suffisamment de chaleur, ils sont donc froids et humides à certaines saisons de l'année et, par mauvais temps, lorsque l'eau est expédiée par l'écoutille de la tourelle, qui doit être maintenue ouverte, ils sont humide et extrêmement inconfortable. Ces conditions sont une menace sérieuse pour la santé des membres de l'équipage, il ne semble pas y avoir de remède pour eux lors de croisières prolongées.

Le chirurgien Boland a recommandé que les croisières soient limitées à 36 heures et que, lorsqu'ils ne sont pas en route, les équipages des sous-marins, "sauf ceux qui sont absolument nécessaires pour être sur les bateaux", vivent à bord du "navire parent".

Affecté à la Reserve Torpedo Division le 12 avril 1910, Piston a été renommé A-1 (Submarine Torpedo Boat No. 2) le 17 novembre 1911. Retiré du registre des navires de la marine le 24 février 1913 et ayant été autorisé à être utilisé comme "cible expérimentale", le submersible a été désigné comme "Target E" le 29 août 1916. Finalement hissé à bord de la carcasse de l'ancien moniteur Puritain, le torpilleur partiellement démantelé a été autorisé à la vente le 25 août 1921, dans l'état où il se trouve. Il est vendu à la ferraille le 26 janvier 1922.

Les nouveaux combats de plongeurs : la Seconde Guerre mondiale

L'USS Plunger (SS-179), un sous-marin de la classe Porpoise, était le deuxième navire de la marine des États-Unis à être nommé plongeur en l'honneur d'un plongeur ou d'un joueur audacieux. Contrairement à la plupart des sous-marins américains de l'époque, il n'a pas été nommé pour un poisson ou une autre créature marine. Le plongeur a reçu 14 étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Construit avant le début de la guerre, ce Plunger fut l'un des premiers bateaux à répondre à l'attaque japonaise de Pearl Harbor. Elle a navigué tout au long de la guerre et a gagné ces étoiles de bataille. Elle a été utilisée pour l'entraînement après la guerre jusqu'à sa mise hors service. Je ferai un travail plus approfondi d'enregistrement de son histoire à une date ultérieure.

Le dernier chapitre - USS Plunger SSN 595

Le plus récent plongeur de la famille a rejoint une réponse croissante aux Soviétiques pendant la guerre froide.

Sous-marin d'attaque de classe Thresher : posé le 2 mars 1960 au chantier naval de Mare Island, Vallejo, Californie. Lancé, 9 décembre 1961 Mise en service, USS Plunger (SSN-595), 21 novembre 1962 Désarmé, 3 janvier 1990 Retiré du registre naval, 2 février 1990 Désarmé à Bremerton Naval Shipyard Final Disposition, est entré dans le NPSSRP (Nuclear Powered Ship and Submarine Recycling Program) au chantier naval de Puget Sound, Bremerton, WA, le 5 janvier 1995 et achevé le 8 mars 1996.

Spécifications : Déplacement, Surface : 3 540 t., Immergée : 4 200 t. Longueur 278′ 5″ Faisceau 31′ 8″ Vitesse, surface 15 kts, immergé 28+ kts Profondeur de fonctionnement 400′ Complément, 143 capteurs, Raytheon BQS-6A ou -6B systèmes actifs/passifs BQQ-1 et le Edo BQR-7 passif, réseau conforme, armement de réseau de sonar remorqué TB-26, quatre tubes lance-torpilles 21 & 8243, avant, torpilles MK 48, UUM-44A SUBROC, UGM-84A/C Harpoon, MK 57 mines en eau profonde, Mk 60 CAPTOR mines Propulsion System, un réacteur nucléaire S5W, deux turbines à vapeur Westinghouse, une hélice de 15 000 shp.

Extrait du « Dictionnaire des navires de combat navals américains »,

Plongeur : Un plongeur, un joueur audacieux.

Déplacement : Surface : 3 700 t. Immergé : 4 300 t.

Armement : 4 tubes lance-torpilles 21"

Le troisième PLUNGER (SSN-595) a été autorisé en tant que SSGN mais a été établi en tant que SSN le 2 mars 1960 au chantier naval de Mare Island, Vallejo, Californie lancé le 9 décembre 1961 parrainé par Mme Clinton P. Anderson et mis en service à Mare Island 21 Novembre 1962, Comdr. William M. Adams aux commandes.

Après un voyage à Puget Sound le 27 novembre pour tester des tubes lance-torpilles et du matériel sonore, le PLUNGER a quitté l'île de Mare le 5 janvier 1963 pour un essai à Pearl Harbor. PLUNGER a ensuite été homeported à Mare Island et a été utilisé pour tester les performances du sonar et du système de conduite de tir. En avril, il a changé de port d'attache pour Pearl Harbor, où il est devenu le navire amiral du ComSubDiv 71, le 1er avril.

Continuant dans une capacité d'essai, PLUNGER a évalué la classe la plus avancée de sous-marins d'attaque nucléaire. Opérant au large de la côte ouest des États-Unis au printemps et en été, il s'est rendu à Wake Island le 15 septembre 1964 pour le tir de missiles d'évaluation opérationnelle SubRon.

À Pearl Harbor de nouveau en janvier 1965, PLUNGER a été sélectionné pour démontrer la capacité du dernier système d'armes ASW de la Marine au Dr Donald Hornig, assistant spécial du président pour la science et la technologie. À Wake Island en mai, PLUNGER a participé au C/S-17, le SubRon Operational Training Test. En septembre, il s'est préparé au déploiement du WestPac, qui s'est poursuivi jusqu'au milieu de 1966. Au cours de ce déploiement, le PLUNGER a mené des exercices d'évaluation du sonar AN/SQS-36 et a voyagé aussi loin à l'est qu'Okinawa et Subic Bay. Elle a également mené des exercices ASW et exécuté des levés océanographiques et portuaires.

À Pearl Harbor avec le SubRon 7 en 1967, le PLUNGER a opéré pour améliorer la préparation ASW de la flotte du Pacifique du 6 au 22 mars, il a participé à des exercices d'ASW et a poursuivi plus tard des travaux de formation de type avancé. Pendant les périodes d'inport à Pearl Harbor, PLUNGER a fourni des services au programme de formation de la flotte Pearl Harbor. Homeporting à Puget Sound les 6 derniers mois de 1967, PLUNGER est retourné à Pearl Harbor

1er février 1968 et poursuit ses opérations avec la Flotte du Pacifique jusqu'en 1970.

L'USS Plunger a subi une refonte à Bremerton de 1980 à 1982 et a reçu plusieurs modernisations, dont le système de sonar BQQ-5. Elle est retournée à San Diego après des essais en mer en 1983. Elle a été déployée à Westpac de janvier à juin 1984, participant à deux longues opérations pendant le déploiement. Elle a été impliquée dans une collision avec un cargo au large de la Californie du Sud alors qu'elle atteignait la profondeur du périscope au début de 1985, ce qui a endommagé des parties de son arc et du dôme du sonar. Ces réparations ont nécessité une cale sèche imprévue au printemps 1985.

En 1986, le Plunger a remporté le Marjorie Sterrett Battleship Fund Award, devenant le premier navire de guerre à remporter à la fois les prix Sterrett et Arleigh Burke. Cette année aussi, Plunger a effectué un autre déploiement dans le Pacifique occidental, faisant des escales à Yokosuka, au Japon et à Subic Bay aux Philippines, ainsi qu'une visite à Hong Kong en tant que port de liberté. Au cours du WestPac Plunger de 1986, le plongeur a participé à des exercices navals avec des navires des États-Unis, du Japon et d'autres pays, ainsi qu'à une "opération spéciale" de dix semaines, pour laquelle il a reçu la mention élogieuse de l'unité méritoire. Après son retour du WestPac, le plongeur a mené des opérations normales dans la zone opérationnelle de SoCal pendant plusieurs mois.

Les années suivantes ont été marquées par un certain nombre d'autres réalisations : le plongeur a été reconnu pour son excellence dans pratiquement toutes les inspections majeures et a remporté le prix Battle Efficiency (le très convoité "Battle E" 8221) pour sa préparation globale au combat. Bien que vieillissant, Plunger a maintenu un calendrier opérationnel épuisant, passant plus de 60% de son temps en mer et ne manquant jamais une période de navigation prévue - un record que de nombreux sous-marins beaucoup plus récents n'ont pas pu égaler.

Plunger a effectué son dernier déploiement WestPac en 1988, visitant le Japon et les Philippines ainsi que Guam et Chinhae, en Corée du Sud (et faisant des escales à Okinawa et Hong Kong) et menant une autre opération spéciale de deux mois qui lui a valu un Mention élogieuse de l'unité de la Marine. Ce WestPac a été suivi d'une autre période assez intense d'opérations de routine au départ de San Diego et, en décembre 1988, le départ pour sa dernière "opération spéciale" cette fois, gardant son équipage en mer pour Noël, le jour de l'An. , et (à la grande déception de l'équipage) le dimanche du Super Bowl. Cette opération spéciale s'est terminée lorsque le plongeur a terminé son examen final de sauvegarde des réacteurs opérationnels (qu'il a réussi avec brio) et a donné à son équipage une R&R bien méritée à Pearl Harbor à Hawaii.

[Désactivé, en service, le 10 février 1989, le PLUNGER a été officiellement désarmé le 3 janvier 1990 et rayé du registre de la marine le 2 février suivant. Elle a suivi le programme de recyclage des navires et sous-marins à propulsion nucléaire de la Marine à Bremerton, Washington, entre le 5 janvier 1995 et le 8 mars 1996. À la fin du programme, le navire a cessé d'exister en tant que navire complet.

Au moment de la mise hors service, le plongeur a été noté par le San Diego Tribune comme étant le sous-marin le plus décoré de la flotte du Pacifique et c'était le navire de guerre le plus décoré de San Diego. Au cours de son histoire, Plunger a reçu quatre distinctions d'unité de la Marine ainsi que plusieurs distinctions d'unité méritoire, efficacité au combat et autres récompenses. Et au moment de sa retraite, le plongeur était le seul sous-marin à remporter le prix Arleigh Burke (en 1969 sous le commandement du commandant Nils Thunman).

Un bel héritage pour un beau nom.

Le pétrole à vapeur, l'essence, le diesel et enfin l'énergie nucléaire ont tous joué un rôle dans la vie de ces bateaux appelés Plunger. Il sera intéressant de voir si d'autres bateaux avaient tous la même série de propulsion progressive. D'après ce que j'ai vu jusqu'à présent, le nom de plongeur est le seul qui traverse toutes les plates-formes propulsives. Je suppose que cela devra être une recherche.


Briquet Zippo USS Plunger SSN 595 Submarine pleine grandeur - Occasion - 1984

едкая находка ! Этот товар не так росто найти, и 1 пользователь е добавил его корзину.

Briquet Zippo pleine grandeur sous-marin USS Plunger SSN 595 - Utilisé :

L'USS Plunger (SSN-595), un sous-marin de la classe Permit, était le troisième navire de la marine des États-Unis à être nommé « Plongeur », ce qui signifie un plongeur ou un joueur audacieux.

Le contrat pour le construire en tant que sous-marin lance-missiles (SSGN) a été attribué au chantier naval de Mare Island le 23 mars 1959, mais au moment où sa quille a été posée le 2 mars 1960, il avait été repensé en sous-marin d'attaque (SSN) . Il a été lancé le 9 décembre 1961 (parrainé par Mme Clinton P. Anderson) et mis en service le 21 novembre 1962, sous le commandement du commandant William M. Adams, Jr..

Après un voyage à Puget Sound le 27 novembre pour tester des tubes lance-torpilles et du matériel de sonorisation, le plongeur a quitté l'île de Mare le 5 janvier 1963 pour un essai à Pearl Harbor. Le plongeur a ensuite été homeported à Mare Island et a été utilisé pour tester les performances du sonar et du système de conduite de tir. En avril, il a changé de port d'attache pour Pearl Harbor, où il est devenu le navire amiral du ComSubDiv 71, le 1er avril.

Continuant dans une capacité d'essai, Plunger a évalué la classe la plus avancée de sous-marins nucléaires d'attaque. Opérant au large de la côte ouest des États-Unis au printemps et en été, il s'est rendu à Wake Island le 15 septembre 1964 pour le tir de missiles SubRon Operational Evaluation.

À Pearl Harbor de nouveau en janvier 1965, Plunger a été sélectionné pour démontrer la capacité du dernier système d'armes ASW de la Marine au Dr Donald Hornig, assistant spécial du président pour la science et la technologie. À Wake Island en mai, Plunger a participé au C/S-17, le test d'entraînement opérationnel du SubRon. En septembre, il s'est préparé au déploiement du WestPac, qui s'est poursuivi jusqu'au milieu de 1966. Au cours de ce déploiement, le plongeur a mené des exercices d'évaluation des systèmes de sonar AN/BQQ-1 et a voyagé aussi loin à l'est qu'Okinawa et Subic Bay. Elle a également mené des exercices ASW et exécuté des levés océanographiques et portuaires.

À Pearl Harbor avec le SubRon 7 en 1967, le Plunger a opéré pour améliorer la préparation ASW de la flotte du Pacifique du 6 mars au 22 mars, il a participé à des exercices ASW et a continué plus tard dans le travail de formation de type avancé. Pendant les périodes d'inport à Pearl Harbor, Plunger a fourni des services au programme de formation de la flotte Pearl Harbor. Portant son domicile à Puget Sound au cours des six derniers mois de 1967, Plunger retourna à Pearl Harbor le 1er février 1968.

Dans la dernière partie de 1968, lors d'un déploiement WestPac (Pacifique occidental), "Plunger" a été le premier navire nucléaire à visiter le Japon à Yokosuka. De nombreux Japonais ont protesté contre l'arrivée du sous-marin en raison de la centrale électrique et de la crainte d'une contamination nucléaire de leurs eaux. En janvier 1969, une patrouille d'"opérations spéciales" de deux mois a été menée, et à nouveau au milieu de 1969, une patrouille d'opérations spéciales de "Pearl to Pearl" a été achevée. C'est lors de cette patrouille que le navire a reçu une citation d'unité de la Marine pour les opérations dans le Pacifique Nord sous le commandement du Cdr. Nils Thunman. Pendant le déploiement du WestPac de 1968 à 1970, des escales ont été effectuées à Yokosuka, au Japon (deux fois) à Guam, aux États-Unis à Sasebo, au Japon à Okinawa, au Japon à Subic Bay, aux Philippines et à Hong Kong. "Plunger" a également été le banc d'essai réussi pour une nouvelle fusée lancée par tube lance-torpilles appelée "SubRoc" qui a été utilisée dans des opérations anti-sous-marines à une distance allant jusqu'à vingt-cinq milles.

Le commandant A. L. Wilderman, commandant, a été emporté par-dessus bord depuis le pont lors d'une tempête près de San Francisco le 2 décembre 1973. L'officier de pont et le guetteur n'ont pas été perdus.

L'USS Plunger a subi une refonte à Bremerton de 1980 à 1982 et a reçu plusieurs modernisations, dont le système de sonar BQQ-5. Elle est revenue à San Diego après des essais en mer en 1983. Elle a été déployée à Westpac de janvier à juin 1984 en participant à deux longues opérations pendant le déploiement. Elle a été impliquée dans une collision avec un cargo au large de la Californie du Sud alors qu'elle atteignait la profondeur du périscope au début de 1985, ce qui a endommagé des parties de son arc et du dôme du sonar. Ces réparations ont nécessité une cale sèche imprévue au printemps 1985.

En 1986, le Plunger a remporté le Marjorie Sterrett Battleship Fund Award, devenant le premier navire de guerre à remporter à la fois les prix Sterrett et Arleigh Burke. Cette année aussi, Plunger a effectué un autre déploiement dans le Pacifique occidental, faisant des escales à Yokosuka, au Japon et à Subic Bay aux Philippines, ainsi qu'une visite à Hong Kong en tant que port de liberté. Au cours du WestPac Plunger de 1986, le plongeur a participé à des exercices navals avec des navires des États-Unis, du Japon et d'autres pays, ainsi qu'à une "opération spéciale" de dix semaines, pour laquelle il a reçu la mention élogieuse de l'unité méritoire. Après son retour du WestPac, le plongeur a mené des opérations normales dans la zone opérationnelle de SoCal pendant plusieurs mois.

Les années suivantes ont vu un certain nombre d'autres réalisations - Plunger a été reconnu pour son excellence dans pratiquement toutes les inspections majeures et a remporté le prix Battle Efficiency (le très convoité "Battle E") pour sa préparation globale au combat. Bien que vieillissant, Plunger a maintenu un programme opérationnel épuisant, passant plus de 60% de son temps en mer et ne manquant jamais une période de navigation programmée - un record que de nombreux sous-marins beaucoup plus récents n'ont pas pu égaler.

Plunger a effectué son dernier déploiement WestPac en 1988, visitant le Japon et les Philippines ainsi que Guam et Chinhae, en Corée du Sud (et faisant des escales à Okinawa et Hong Kong) et menant une autre "opération spéciale" de deux mois qui lui a valu une mention élogieuse de l'unité de la marine. Ce WestPac a été suivi d'une autre période assez intense d'opérations de routine au départ de San Diego et, en décembre 1988, le départ pour sa dernière "opération spéciale" - cette fois en gardant son équipage en mer pour Noël, le jour de l'An et (à la déception de l'équipage) Super Bowl dimanche. Cette opération spéciale s'est terminée lorsque le plongeur a terminé son examen final des garanties du réacteur opérationnel (qu'il a réussi avec brio) et a donné à son équipage une R&R bien méritée à Pearl Harbor, à Hawaii.

De retour au port d'attache, le Plunger a été désactivé (sous le commandement de William Large), en service, le 10 février 1989, désarmé le 3 janvier 1990 et rayé du Navy Register le 2 février suivant. Ex-Plunger est entré dans le programme de recyclage des navires et sous-marins à propulsion nucléaire à Bremerton, Washington, le 5 janvier 1995 et le 8 mars 1996 a cessé d'exister.

Au moment de la mise hors service, le plongeur a été noté par le San Diego Tribune comme étant le sous-marin le plus décoré de la flotte du Pacifique et c'était le navire de guerre le plus décoré de San Diego. Au cours de son histoire, Plunger a reçu quatre distinctions d'unité de la marine ainsi que plusieurs distinctions d'unité méritoire, efficacité au combat et autres récompenses. Et au moment de sa retraite, le plongeur était le seul sous-marin à remporter le prix Arleigh Burke (en 1969 sous le commandement du commandant Nils Thunman).


Prises de magazines

Type IType IIType IIIType IV

Type I

Utilisé au début de la production, ce premier Magazine Catch présentait des bords dentelés verticaux.

Type IA

Le 10 août 1942, l'U.S. Ordnance a approuvé le fait de sauter l'étape qui produisait les dentelures pour gagner du temps et réduire les coûts.
La dentelure a été interrompue fin février ou début mars 1943.


Les captures de magazine de type I présentaient ce que l'on appelle un « visage long » (à gauche). Au début de 1943
le visage a été raccourci en éliminant le surplomb produisant ce qu'on appelle un « visage court » (à droite).
Toutes les prises de magazines par la suite ont la face courte.

Type II

On pense que des prises de magazine dentelées ayant une face courte ont été fabriquées
en modifiant les loquets de magasin à face longue existants avec des bords dentelés au lieu d'être nouvellement fabriqués.

Some smooth long face magazine catches may have been altered to the short face but
the majority of smooth short face magazine catches were of new manufacture.


Magazine Catches prior to the Type III had a rail width of .095"-.10". To eliminate the chance of binding
and increase reliable movement the rail of the Type III Magazine Catch and all that followed was changed to .065"-.07".

Type III

The letter M (Modified) was placed on the face of the magazine catches having the thinner rail to easily identify them from their predecessors.
The M used by the majority of manufacturers was a sans serif font (top). The M on the face of the magazine catches manufactured by Wadsworth Watch
Company (for Inland) used a serif font (bottom).

The Type III magazine catch was used as early as January 1944. On 16 May 1945 U.S. Ordnance issued a work order to ordnance personnel servicing
carbines to replace all prior magazine catches with the Type III and all shorter safety/magazine catch plungers and spring with the longer version.


The quantities of various parts needed to maintain production levels and for use as replacement parts occasionally exceeded the capabilities
of the prime contractors and/or their subcontractors. During WWII Ordnance contracted additional companies to manufacture various parts to meet
these needs. These included Type III mag catches manufactured by Walt Manufacturing Company and Commercial Controls (formerly National Postal Meter).

Type IV
Les M Marquage

The Model M2 selective-fire carbine began development in May 1944. The design called for the development of a 30 round magazine along with a new magazine catch to
support the longer magazine. The design of the Model M2 was adopted 29 Nov 1944. The first 8500 30 round magazines were turned over to various Army facilities for
testing in April 1945. The new magazine catch design was identified by underlining the M on the face of the magazine catch.


The 30 round magazines included three nubs for holding the magazine in place.
As with the 15 round magazines two were located on the back of the magazine and supported by the magazine catch. Les
third nub added to the 30 round magazine was located on the left side at the rear and supported by the addition of
a 90 degree arm on the end of the mag catch facing the left side of the carbine.

An Ordnance work order dated 16 May 1945 to their armorers servicing carbines directing the replacement of the plain face mag catch (Type II) with the modified mag catch (Type III)
indicated the mag catch with the underlined M was currently being supplied with the Model M2 Carbines and was acceptable for use on all carbines.

Type IV
Absent the M

An Ordnance work order dated 29 Oct 1952 to their armorers servicing carbines identified an M2 mag catch absent the M as currently being supplied with the Model M2 Carbines.

An Ordnance work order dated 25 May 1954 to their armorers servicing carbines directed all mag catches prior to the M2 mag catch were to be replaced with
M2 mag catches. The intent was to support the use of .30 round magazines on all carbines. By the time this order was issued the majority of carbines had
already been inspected. Many retained their type III mag catches.


Requirements [ edit | modifier la source]

Room [ edit | modifier la source]

Staff [ edit | modifier la source]

The following Staff is required before the Head Office, and by extension the Turbo-Plunger, will function correctly:

Additionally, the following staff is required to both maintain and upgrade the machine:
Janitor (with Mechanics Qualification for upgrades)


The Best Innovate.

Wastecorp is the OEM manufacturer of Sludge Master Plunger Pumps PE Series, HPE Series, EHPE Series and Space Saver Series. Sludge Master Plunger Pumps are designed to pump and transfer municipal sewage, industrial waste water containing solids and food processing waste. Plunger Pump technology has advanced to include leak resistant packing, sensors, enhanced materials of construction and pressure switches to provide the ultimate pumping experience for challenging fluid transfer applications.

With a legacy of over 80 years, Wastecorp improves plunger pump technology by engineering innovative upgrades on our newest models and providing spare parts within 24 hours in most areas.
Read our FAQ page for questions and answers about plunger pumps.

Space Saver Series

The Sludge Master Space Saver series plunger pump has all of the rugged characteristics you have come to expect within a compact integrated steel frame.

PE Series™

PE Series plunger pumps are designed to pump municipal sewage and sludge. The PE Series is also used to pump thicker wastewater in industrial fluid handling and oil refinery sludge applications.

HPE Series

HPE Series plunger pumps are designed to meet the needs of the higher capacity wastewater treatment plants with operating capacities to 600 GPM and heads to 240 feet.

EHPE Series

Plunger pumps that are designed for extreme pumping conditions at wastewater treatment plants, military bases, aircraft carriers, industrial sewage treatment and much more.


Caractéristiques

  • Builders: GD Electric Boat and HII Newport News
  • Length: 377 ft (114.91 m)
  • Beam: 34 ft (10.36 m)
  • Displacement: 7,800 long tons (7,900 t)
  • Payload: 40 weapons, special operations forces, unmanned undersea vehicles, Advanced SEAL Delivery System (ASDS)
  • Propulsion: The S9G nuclear reactor, 29.8 MW delivering 40,000 shaft horse power. [83] Nuclear core life estimated at 33 years. [84]
  • Maximum diving depth: greater than 800 ft (240 m), allegedly around 1,600 feet (490 m) [44]
  • Speed: Greater than 25 knots (46 km/h 29 mph), [85] allegedly up to 34 knots [44][86]
  • Planned cost: about US$1.65 billion each (based on FY95 dollars, 30-ship class and two ship/year build-rate)
  • Actual cost: US$1.5 billion (in 1994 prices), US$2.6 billion (in 2012 prices) [87][88]
  • Annual operating cost: $50 million per unit [89]
  • Crew: 120 enlisted and 14 officers
  • Armament: 12 VLS & four torpedo tubes, capable of launching Mark 48 torpedoes, UGM-109 Tactical Tomahawks, Harpoon (missile)s[90] and the new advanced mobile mine when it becomes available.
  • Decoys: Acoustic Device Countermeasure Mk 3/4 [91]

Appointment and Pay Authorities Not Eligible for PCA

Appointment/Pay Authority Legal Citation
PHS physicians receiving Physicians Special Pay under delegated Title 38 authority
NOTE: This does not preclude physicians receiving other forms of pay under Title 38 (e.g., premium pay, special rates) from receiving PCA.
5 U.S.C. 5371
Members of the Commissioned Corps of the U. S. Public Health Service 37 U.S.C.
Intergovernmental Personnel Act participants detailed to HHS No appointment
Guest workers Not paid
Reemployed annuitants 5 U.S.C. 3323
Executive Level officials (Pay Plan EX) Subchapter U, Chapter 53, Title 5, U.S.C.
Internship or residency training positions Divers
PHS visiting fellows Not Federal employees
Service under any Title 42 appointment authority 5 U.S.C. 5948
Other positions specifically excluded by law or regulation 5 U.S.C. 5948 5 CFR 595

Exhibit D: Creditable Service as a Government Physician


Contenu

China’s new generation nuclear submarine program can be dated back to the early 1980s, when the PLA Navy issued the requirement for a new nuclear attack submarine (SSN) as the successor to its first-generation Type 091 (NATO codename: Han class) nuclear attack submarine. The submarine development program, codenamed Type 093, was officially approved by the PLA leadership in July 1983. However, the development program only made very limited progress in its early stage due to enormous technical difficulties, especially the nuclear reactor and onboard weapon systems. Development was speculated to have been suspended until the mid-1990s, when the Type 093 project revived, which finally commenced construction in the late 1990s. The extended re-fits to the 091 Han-class SSNs appeared to be the reason of delaying the development of the Type 093.

Rumors were that the Type 093 design was speculated to have general performance comparable to that of Russian Victor-III class, SSNs originally introduced in the late 1970s by the Soviet navy, as well as early versions of the American Los Angeles class submarine. ΐ] Some have gone as far as saying it is comparable to early Alfa class submarine SSNs. Α] Chinese articles and researchers claim that the submarine is close to the improved Los Angeles class in performance. Β] Γ]

The U.S. Navy intelligence and Pentagon predicted that the PLA Navy would have around 3

4 Type 093 submarines by 2010, other sources suggested that eventual production could reach 6 to 8 units. The exact number to be built may well depend on the results of the ongoing sea trial for the first hull, which has been carried out at the PLA Navy’s Huludao submarine base since 2003.

A modified Type 093 with a planeless sail may also have been produced. Δ] By 2013, two newly improved 093 designated 093A and a further improved one designated 093B were spotted under construction. This would bring the total number of 093 class SSN to seven, and potentially with more to be build. The new boats have slightly improved hull shapes and smoother surface. Ώ]


Social Security Phone Scams

There is a widespread telephone scam happening right now across the country involving Social Security. Callers say they are from Social Security, and may say there is a problem with your Social Security number or threaten to arrest you unless you pay a fine or fee with cash, retail gift cards, pre-paid debit cards, or wire transfers. If you received a call like this and would like to report that information, please click the button below.

Social Security Program Fraud

To report suspected fraud, waste, and abuse related to Social Security programs and operations, including Social Security benefit fraud, Supplemental Security Income fraud, misuse of benefits by a representative payee, or other Social Security related fraud, please click the button below.


Voir la vidéo: Histoire du sous-marin Rubis